Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 mars 2012 3 14 /03 /mars /2012 06:42

White Island est un volcan actif, à une cinquantaine de kilomètres au large des côtes Néo-zélandaises.

 

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/_DSC0069-4.jpg

 

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/_DSC0061.jpg


Pour mettre les choses au claire tout de suite : non, je ne raffole pas de l’odeur (infecte !) du soufre. Mais cette fois, des masques à gaz nous étaient prêtés, et je dois avouer que j’ai apprécié l’attention, vu la quantité de vapeurs noséabondes qui se dégageaient !

 

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/_DSC0057-3.jpg

 

En plus des masques à gaz, nous étions parés de casques de chantier, car, qui dit volcan actif, dit risque d’éruption… J’ai tout de même tendance à penser qu’il s’agit surtout d’une façon de maintenir une certaine adrénaline, car avec tous les moyens d’observations sismiques dont disposent les scientifiques,  ces derniers seraient dans la mesure de sonner l’alarme au moindre danger.

 

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/_DSC0029-1.jpg


Ce que j’aime avant tout, ce sont les paysages lunaires qui gravitent autour de ce cratère. Les cheminées envoient des vapeurs de soufre, et les couleurs sont à la hauteur de mes espérances.

 

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/_DSC0112.jpg

 

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/_DSC0021-3.jpg

 

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/_DSC0024-1.jpg


La dernière irruption date de 2000. Elle fût beaucoup moins dévastatrice que celle des années 30, qui fût fatale pour une dizaine d’ouvrier travaillant à l’usine de soufre. Usine dont quelques restes sont encore visibles sur place.

 

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/_DSC0123-1.jpg

 

© Nelly Massoud

 


Partager cet article
Repost0
13 mars 2012 2 13 /03 /mars /2012 09:02

Wai-o-Tapu signifie « l’Eau Sacrée » en Maori. Cette zone thermale, réserve naturelle, est composée de cratères, de piscines de boue chaudes et froides, et de nombreuses fumerolles ayant une odeur proche de celle d’un … œuf pourrit !

Hey ! Pour une fois qu’il y a un avantage à ne pas avoir l’odeur, j’estime honnête de le mentionner !

Alors évidemment, il m’arrive de retoucher les couleurs de certaines photos, mais jamais à ce point. Chaque couleur est due à la nature des composants chimiques présents dans l’eau.


http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/_DSC0320.jpg

 

Le lac est donc composé en partie d’arsenic, comme nous l’informe sa couleur verte.

 

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/_DSC0304.jpg


Alors que le blanc implique de la silice, le noir prévient de la présence de soufre et de carbone.

 

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/_DSC0292.jpg

 

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/_DSC0314.jpg


Le rouge-brun signale l’oxyde de fer,

 

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/_DSC0330.jpg

 

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/_DSC0335.jpg

 

Et le jaune indique la présence de soufre.

 

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/_DSC0276-1.jpg

 

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/_DSC0360.jpg

 

Et croyez moi, à l’odeur, il devait y en avoir beaucoup, de soufre !

 

PS : avis aux scientifiques et autres chimistes qui me lisent, si il y a une erreur entre composant/couleur, merci de me le dire, j'enverrais un mail à la zone thermale pour qu'ils corrigent leurs prospectus! ;)

 

© Nelly Massoud

Partager cet article
Repost0
11 mars 2012 7 11 /03 /mars /2012 04:13

Depuis mon arrivée en Nouvelle Zélande, et le thermocline qui va avec (le terme signifie un changement brusque de température au cour d’une plongée !), j’ai essayé de suivre le soleil et d’éviter la pluie. A force de discuter de la Nouvelle Zélande avec des voyageurs qui s’y sont rendus, tous m’ont parlé des paysages incroyables de l’Ile du Sud, de ces Fjords, de ces glaciers… Ca donne envie, certes, mais ce sera (peut-être) pour une prochaine fois, un voyage où j’aurais prévu une garde robe adéquate pour braver les monts enneigés ! Je décide donc de me rapprocher le plus possible de l’équateur, d’aller au nord.

 

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/_DSC0065.jpg

 

Direction donc le Cap Reinga, la pointe nord de l’Ile du Nord. Même si le soleil se montre encore assez timide… A l’ouest, la mer de Tasman. A l’est, l’océan Pacifique.

 

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/_DSC0058-1.jpg

 

 

Et derrière moi, le départ de la 90 miles beach.

 

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/_DSC0068-2.jpg

 

En réalité, cette plage mesure 88 km (soit 55 miles), mais c’est déjà pas mal ! Elle est considérée comme la plus longue autoroute de Nouvelle Zélande. Il faut dire que les routes du pays, tout aussi praticables soient-elles, sont assez sinueuses et petites, encore plus lorsqu’on les comparent à cette immense traversée de sable.

Au commencement de la plage, de nombreuses dunes.

 

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/_DSC0079-1.jpg

 

Les opérateurs touristiques ayant bien compris leur potentiel ont inclus la descente de certaines dunes en bodyboard, avec succès !

 

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/_DSC0077-1.jpg

 

Une fois les pentes sablonneuses dépassées, il reste à parcourir la piste ventée, dans un paysage immuable durant des dizaines de kilomètres…

 

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/_DSC0091-1.jpg

 

 

© Nelly Massoud

Partager cet article
Repost0