Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 décembre 2011 3 14 /12 /décembre /2011 20:27

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/DSC_0111bis.jpg

 

Au cas où vous n'auriez pas remarqué, j'aime beaucoup les raies!

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/DSC_0110bis.jpg

Celles-ci, les grises, peuvent s'avérer moins photogéniques que les raies léopards, mais elles sont plus grosses et moins farouches (surtout depuis l'endroit où j'ai pu les observer, mais ça, j'en reparlerais un peu plus tard).


http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/DSC_0594bis.jpg

Les Tahitiens ont baptisés ces raies fai i'u. Fai signifie "raie" et i'u veut dire "râpe" ou "lime". Leur queue était jadis utilisée pour la confection de ces outils.

 

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/DSC_0489.jpg

Elles donnent l'impression, comme toutes les raies, de voler au milieu des autres poissons, avec une aisance, une élégance et une agilité à toute épreuve.

© NELLY MASSOUD

Partager cet article
Repost0
12 décembre 2011 1 12 /12 /décembre /2011 20:43

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/DSC_0231.jpg

En attendant de finir les leçons du niveau 2 de plongée, et de vous livrer des photos subaquatiques prises depuis de plus grandes profondeurs, voici quelques poissons et autres coraux que j’ai pu apercevoir en palmes, masque et tuba à l’intérieur du lagon de Moorea :

 http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/DSC_0404.jpg

Cette murène étoilée se distingue par sa succession de marques noires, elle peut mesurer jusqu’à 75 cm et s’observer dans des profondeurs de 2 à 30m.

 http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/DSC_0315.jpg

Les labres à taches d’encre aiment suivre les snorkellers. Ils restent à proximité, et sont donc bien plus faciles à photographier que d’autres espèces plus peureuses !

 http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/DSC_0293.jpg

 

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/DSC_0208.jpg

Des coraux de toutes sortent et de multiples couleurs servent de garde-manger et de cachette aux plus petits poissons…

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/DSC_0340.jpg 

… et sont de parfait points d’encrages pour les bénitiers colorés.


Ce baliste Picasso ne devait pas vouloir protéger son nid. Si tel est le cas, méfiance, il n’hésitera pas à vous chasser de son territoire en vous rentrant dedans.

 http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/DSC_0488.jpg

Voici d’ailleurs une courte vidéo (excusez la qualité…) montrant une demoiselle qui rentre dans mon appareil photo pour essayer de le faire fuir et protéger son nid !

 

 


 

 

 

© NELLY MASSOUD

Partager cet article
Repost0
8 décembre 2011 4 08 /12 /décembre /2011 20:31

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/DSC_0081copie.jpg

Voici 3 matinées que je me régale en observant des raies léopards. Chaque jour, elles sont au rendez-vous au même endroit. La faune sous-marine profite en générale de la nuit et de son ambiance nocturne pour partir en quête de nourriture. En journée, je suppose donc que notre point de rencontre constitue leur site de repos, même si certaines se permettent quelques gourmandises.

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/DSC_0268copie.jpg

Après une courte marche sur une plage bordée de palmiers, digne des plus belles cartes postales de Polynésie, je chausse les palmes, vérifie que le caisson de mon appareil photo remplis son rôle d’étanchéité, puis, parée de mon masque et de mon tuba, je nage en longeant un récif de corail jusqu’à apercevoir les raies. En général, ce sont elles les premières à me repérer. Dès mon arrivée, un mâle a prit pour habitude de se rapprocher. Il se place entre le groupe d’environ 14 raies et moi. Est-ce pour protéger ses congénères d’un éventuel danger ? Me souhaite-il la bienvenue ? Il n’est pas farouche et se laisse approcher bien plus facilement que les autres.

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/DSC_0366copie.jpg

Les raies léopards sont identifiables grâce aux taches qu’elles portent sur le dos. Chaque parure est unique.

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/DSC_0359copie.jpg

 Les femelles sont en général plus imposantes que les mâles. Ces poissons (et oui, ce sont des poissons!) ne représentent pas de danger pour l’homme, mais possèdent des dars qui peuvent s’avérer très douloureux si elles se sentent réellement menacées et décident de s’en servir (à ne pas confondre avec leur queue, beaucoup plus longue).  Elles donnent l’impression de voler dans les eaux claires du lagon de Moorea, à environ 7m de profondeur.

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/DSC_0247copie.jpg

 

Voici donc un excellent entrainement pour apprivoiser mon appareil photo sous l’eau. Un exercice qui me donne envie de m’améliorer en apnée, et qui me permettra, je l’espère, de réussir également mes clichés en plongée bouteille…

 

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/DSC_0516copie.jpg

Un grand merci à Cécile qui m’a fait découvrir ce site, ces majestueuses créatures marines et qui m’a fait part de ses observations au cour de ses nombreuses semaines d’explorations !

 

© NELLY MASSOUD

Partager cet article
Repost0
2 décembre 2011 5 02 /12 /décembre /2011 02:05

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/DSC_0108.jpg

 

 

Etape obligatoire lors d'une séance tourisme et shopping dans la capitale Polynésienne : le marché de Papeete. En plein centre-ville, sur plus de 7 000m², l'animation est présente tous les jours du matin au soir. Construit en 1847, il fût détruit par un cyclone en 1906 puis par les bombardements allemands lors de la seconde guerre mondiale. Sa dernière reconstruction date de 1987.

 

 

 

Les voyageurs et les tahitiens se confondent dans un tourbillon d'odeurs, de saveurs et de couleurs, et les ukulélés s'imposent dans le brouhaha des marchands. Les produits locaux sont à l'honneur : vanille, monoï et savons pour les odeurs ; papayes, mangues, ananas et coco pour les gourmands.

 

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/DSC_0098.jpg

 

La fameuse perle de Tahiti se présente sous la forme de magnifiques parures et les paréos dressent un arc-en-ciel de couleur.

 

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/DSC_0074.jpg

Le bois est sulpté sous forme de tiki, personnage mi-hummain mi-dieu qui, selon les croyances océaniennes, engendra le premier homme.

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/DSC_0089.jpg

 

Les colliers de perles et de coquillages s'ajoutent à l'artisanat local.

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/DSC_0104-1.jpg

Sur deux étages, la culture polynésienne s'exprime pour le plus grand bonheur des voyageurs : bienvenue en Polynésie!

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/DSC_0077.jpg

 

© NELLY MASSOUD

Partager cet article
Repost0
27 novembre 2011 7 27 /11 /novembre /2011 12:24

Bon d’accord, avec un titre pareil, vous allez dire que je me la pète, que j’ai les chevilles qui enflent : c’est à cause des 10h d’avion !

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/DSC_0062.jpg

 

 

Première journée à Los Angeles, ou plutôt à Hollywood car l’amalgame est souvent fait. Hollywood est une municipalité à part, tout comme Beverly Hills ou Santa Monica. Elles possèdent chacune leur propre administration.

 

 

 

Jusque là, j’ai donc arpenté les rues de Hollywood. Le fameux walk of fame est d’une taille impressionnante : plus de 2250 étoiles pavent cette allée interminable. Tout le monde marche en regardant le trottoir,  en tournant la tête une fois à gauche, puis à droite, créant un spectacle de rue assez inhabituel où chacun tient son rôle.

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/DSC_0013.jpg

Puis j’arrive devant le Chinese Theatre. Les empreintes laissées par les stars lors des grandes premières. Le bâtiment est impressionnant, tout comme la foule qui patiente à ses pieds.

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/DSC_0057-1.jpg

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/DSC_0051.jpg

 

 

 

 

 

Du coup je décide de faire la touriste pour de bon, de prendre un bus qui m’emmènera entre Beverly Hills, Melrose Boulevard, Rodeo Drive…

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/DSC_0016.jpg

Les commentaires du guide sont ciblés : il n’y en a que pour les stars : « là-haut vous apercevez la maison de Britney Spears, voici le restaurant d‘Eva Longoria, c’est dans cet hôtel qu’a été tourné Pretty Woman, ce magasin a servit au tournage de Scarface, c’est l’hôpital où Mickael Jackson à passé ses dernières heures… ». Un peu trop à mon goût, mais après tout, c’est la ville qui veut ça !

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/DSC_0065.jpg

 

© NELLY MASSOUD

Partager cet article
Repost0
26 novembre 2011 6 26 /11 /novembre /2011 02:16

Un article sans photo, ca sera rare, mais la compagnie aérienne néozélandaise le mérite.

Pour commencer, c'est la première fois que la vidéo des recommandations de vol attire mon attention, jugez par vous-même grâce à cet extrait :

Ca change des messages ringards et déjà-vu des autres compagnies, non?

Une fois installée à ma place, les fauteuils sont confortable, propres, le noir et blanc est de mise. Les stewards et hôtesses portent des uniformes seyant : tabliers rayés de blanc sur font noir, pull rose pour ces dames avec foulard assortis, et gilets pour les hommes. Chacun arborant un agréable sourire.

Ecran individuel 11 pouces, avec une belle qualité d'image et de son, de quoi profiter de la sélection de film qui est proposée. Le menu reste "à l'anglaise" : quiche au petit déjeuner, mais pour le dîner, poulet massala finement épicé, et glace à la vanille digne des meilleurs  Häagen-Dazs !

Le seul regret : en classe éco, ils nous font quand même passer devant les larges fauteuils si confortables de la classe business... histoire de nous donner envie (?) de payer le double pour une future éventuelle réservation!

 

© NELLY MASSOUD

Partager cet article
Repost0
25 novembre 2011 5 25 /11 /novembre /2011 05:56

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/Futuna2003.jpgVoilà, dernière ligne droite, demain je m’envole loin et pour pas mal de temps.

 

Au programme, pour commencer, de nombreuses heures d’avion et de transit. Je pars jeudi pour Los Angeles.

 

Los Angeles est la destination classique de transit lors d’un voyage à destination de la Polynésie Française. J’ai choisie de transformer ce transit en une escale de 6 jours afin d’investir dans du matériel de photographie sous-marine (bien moins cher aux Etats-Unis qu’en France). J’en profiterais également pour aller visiter les studios de production, découvrir les étoiles du Walk of Fame d’Hollywood Boulevard et prendre en photo les stars de cire du musée de Madame Tussaud… Los Angeles ne sera que la première étape d’un grand voyage :

 

Jeudi 24 Novembre :             Paris – Londres

                                              Londres – Los Angeles

Mercredi 30 novembre :        Los Angeles – Papeete

Vendredi 2 mars 2012 :         Papeete – Auckland

Mardi 20 mars 2012 :            Auckland – Nouméa

Jeudi 12 avril 2012 :              Nouméa – Londres

Vendredi 13 avril 2012 :        Londres – Paris

 

Vous pensez que ca me portera la poisse de rentrer un vendredi 13 ?

 

Entre temps, je vadrouillerais au grès des lagons des îles polynésiennes, où j’espère profiter de mémorables plongées et baptiser le premier plouf de mon appareil photo !

 

Je pense aussi aller faire un petit tour du côté de Wallis (et Futuna) où j’ai vécu il y a une dizaines d’années (si cette escapade se concrétise, ca me fera un sacré retour aux sources de mon adolescence !).

 

Ce voyage est excitant et stressant à la fois. Je sais ce que je laisse derrière moi, et ces ailleurs que je vais (re)découvrir sont autant de points d’interrogations que de destinations… Mais tellement de paysages à contempler, d’amis à retrouver, de gens à découvrir et d’histoires à raconter !

 

Si on peut le faire, autant vivre ses rêves plutôt que de rêver sa vie, non ?

 

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/DSC_0748.jpg

 

© NELLY MASSOUD

Partager cet article
Repost0
22 novembre 2011 2 22 /11 /novembre /2011 16:16

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/DSC_0791.jpg Robben Island est l'île où Nelson Mandela (et de nombreux autres prisonniers politiques) fûrent enfermés durant l'apartheid. Il faut se rendre au Waterfront, lieu de départ du bateau-navette en direction de l'île pour réserver son ticket, en sachant qu'il est préférable de s'y prendre à l'avance, surtout en haute saison touristique (de novembre à février), car après Table Mountain, il s'agit du deuxième site touristique de la ville du Cap. Le nombre de personne est limité, et 2 visites durant environ 3h30 se font par jour.

Il faut garder à l'idée qu'il s'agit d'une prison. Oubliés les beaux paysages (quoi que le plateau de la montagne de la table est parfaitement apréciable depuis l'île). Oubliées également les excursions romantiques, encore une fois, il s'agit d'une ancienne prison. Et si le but de la visite est de vous faire ressentir la clostrophobie possible des anciens prisonniers, l'obligation de suivre les chemihttp://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/DSC_0776.jpgns imposés et l'impossibilité d'aller vadrouiller à gauche et à droite en toute liberté, c'est une belle réussite! Après 20 à 25 minutes de bateau pour rejoindre l'île, le meilleur moment de la journée est l'approche des pontons où des milliers d'oiseaux ont élus domicile. Puis, une fois descendu de l'embarcation, je m'aperçois avec stupeur que 4 bus attendent les touristes, organisés ainsi en troupeaux. Je monte à bord de l'un des véhicule d'une capacité de plus de 50 personnes. Oubliée donc également la visite intimiste sur les traces de l'ancien leader politique... Le guide, charmant (mais uniquement anglophone avec un sacré accent me rappelant celui des Ecossais de Glasgow), nous raconte l'île à l'aide de son micro, son histoire et quelques anecdotes interressantes, mais rien de plus que m'aurait livré un bon guide papier... Un arrêt ici, sans pouvoir descendre de la monture à moteur, un autre là avec une autorisation d'une ballade de 10 min (il y a une boutique de souvenirs...) puis le troupeaux de touristes eshttp://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/DSC_0787.jpgt autorisé à abandonner le bus pour suivre une nouvelle visite, dirigée cette fois par un ancien prisonier politique qui cotoya Nelson Mandela lors de son incarcértion. De nouvelles histoires nous sont contées, sur un ton légèrement plus complice et intime que celui de notre ancien guide.

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/DSC_0782.jpg

Le long couloir des cellules s'étend devant nous, et un nombre impressionnant de personnes patiente courtoisement pour découvrir LA cellule de Mandela. C'est la seule meublée : une table, une sorte de matelas et les oreillers. Pour une ancienne prison, le lieu n'a pas recouvré son autenticité. J'aurais aimé que les autres cellules soient également agrémentées à la manière de l'époque... Mais voilà, le clou de spectacle est passé, et nous devons laisser la place au reste du troupeau qui attend sagement son tour afin de prendre rapidement un cliché souvenir... C'est à se demander ce que l'humanité fait de son patrimoine, car bien entendu, le site est classé...

© NELLY MASSOUD

Partager cet article
Repost0
21 novembre 2011 1 21 /11 /novembre /2011 18:44

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/DSC_0073.jpg

 

Bo Kaap est le quartier Malais de la ville du Cap, construit sur les flancs de Signal Hill.  C’est ici que les descendants d’esclaves musulmans (en provenance d’Indonésie et de Malaisie) se sont installés. Véritable lieu de refuge aux heures de l’apartheid, il se distingue du reste de la ville par ses petites maisons colorées. L’originalité vestimentaire étant interdite à l’époque, les habitant du quartier choisirent d’exprimer leurs différences sur les façades de leurs maisons. Bo Kaap est donc aujourd’hui un charmant quartier remplis de couleur, parfait reflet de la nation Arc-en-Ciel, dans lequel il fait bon se ballader.

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/DSC_0067.jpg

 

 

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/DSC_0064.jpg

© NELLY MASSOUD

Partager cet article
Repost0
15 novembre 2011 2 15 /11 /novembre /2011 17:20

... ou la sélection des animaux qui ont croisés ma route autour du Cap!

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/DSC_0273.jpg

Alors non, je n'ai pas croisé de requins! Mais comme un tête à tête avec un grand blanc devient possible dans les eaux poissoneuses à la croisée des océans Atlantique et Indien, mieux vaut prévenir que guérir. A noter, parmi les excursions phares proposées aux voyageurs au départ de Cape Town, celle de plonger pour faire face à la bête, protégé à l'intérieur des barreaux d'une cage fait fureur... Peu étonnant donc, lorsque l'on réfléchit à la manière dont les requins sont attirés systématiquement au même endroit pour le plaisir des touristes, que ces derniers associent humain et nourriture et que les accidents se multiplient... Voyager oui, mais de manière responsable, désolée pour les amateurs :)

 

Une rencontre plus amicale avec les pingouins  profitant d'une charmante petite plage à proximité de Simon's Town à la lumière du soleil couchant :

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/Sanstitre-1.jpg

 

Un face à face coloré avec un paon en pleine scéance de drague :

 

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/DSC_0511.jpg

 

Et sur le chemin pour le Cap de Bonne Espérance, des babouins souvent insolents (vérifiez qu'ils ne s'accrochent pas au coffre de la voiture quand vous reprenez la route, c'est un de leur jeu favori!). J'avoue aimer beaucoup cette photo !

 

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/DSC_0349.jpg

 

Ainsi que des dassies curieuses :

 

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/DSC_0325.jpg

 

Bien que l'Afrique du Sud soit connue (et reconnue) pour ses nombreuses réserves animalières telle celle du parc Kruger, la plupart se situent au nord-est du pays, et donc géographiquement à l'opposé du Cap. Aquila est une bonne alternative à deux heures de route de la ville afin de voir les Big 5 (lion, léopard, éléphants, rhinocéros et buffle), mais pour mis être rendue, je ne suis pas sure de conseiller l'excursion : uniquement deux éléphants, deux rhinos, des lions dans une réserve à part, plus de girafes... et l'impossibilité de sortir du véhicule pour choisir l'angle de prise de vue de ses photos. Mais il faut avouer que les paysages sont grandioses, et que, même s'ils ne sont pas aussi nombreux que dans d'autres réserves, les animaux impressionnent.

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/DSC_0003.jpg

 

Les hipos se laissent paraisser au soleil sous l'oeil des cavaliers (safari équestre possible! ) :

 

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/DSC_0014.jpg

 

Les zèbres montrent leurs fesses à rayures :

 

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/DSC_0078.jpg

 

Les rhinos se réchauffent au soleil :

 

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/DSC_0129.jpg

 

Une lionne surveille son territoire :

 

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/DSC_0057.jpg

 

Les antilopes se montrent curieuses :

 

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/DSC_0042.jpg

 

Et les éléphants essayent en vain de jouer à cache-cache :

 

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/DSC_0031.jpg

 

© NELLY MASSOUD

Partager cet article
Repost0