Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 janvier 2012 2 24 /01 /janvier /2012 09:42

Bon d'accord, un coucher de soleil, c'est facile... Mais un de mes profs de photo m'avait un jour dis il ne faut pas confordre simple et simpliste... Et après tout, c'est toujours beau un coucher de soleil, surtout à Bora Bora, une destination très prisée par les couples du monde entier!

Le coucher de soleil de ce soir était particulièrement coloré.


http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/_DSC0006.jpg


Alors que je m'amuse à prendre en photographie un palmier (trop cool le fish eyes, non?),


http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/_DSC0026.jpg

 

de courageux pagayeurs s'entrainent au crépuscule.

 

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/_DSC0015.jpg

 

Les bateaux passeront paisiblement leur nuit en face de Raiatea, à l'horizon.

 

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/_DSC0064_2.jpg

 

 

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/_DSC0057-2.jpg

 

Le soleil est déjà partie de ce côté de la planète, qu'il commence à pointer son nez dans l'autre hémisphère.

 

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/_DSC0073-1.jpg

 

Il ne me reste plus qu'à vous souhaiter une agréable journée :)

 


(C) Nelly Massoud

Partager cet article
Repost0
23 janvier 2012 1 23 /01 /janvier /2012 08:48

Voici une de mes plus belles plongées jusqu'à présent. La pente externe de Maupiti est recouverte à perte de vue d'un véritable tapis corallien.

 

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/_DSC0139_2.jpg

 

Une magnifique plongée qui débute à 45 mètres de profondeurs. Pas vraiment de gros poissons, bien que nous ayons croisé un requin pointe noire, mais une multitude de tout petits.

 

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/_DSC0074.jpg

 

En remontant à environ 15 mètres, une sorte de grotte permet à quelques poissons écureuils de se protéger de la houle.

 

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/_DSC0090-1.jpg

 

De même que pour ce poisson flute d'un jaune éblouissant.

 

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/_DSC0132.jpg

 

Il est déjà temps de regagner la surface, en jetant un dernier coup d'oeil à ces prairies si colorées...

 

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/_DSC0104.jpg

 

... sans aucuns nuages à l'horizon!

 

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/_DSC0072.jpg

Partager cet article
Repost0
23 janvier 2012 1 23 /01 /janvier /2012 07:39

A peine arrivée sur l’île, je pars à sa découverte. Mon premier arrêt est au sommet d’une colline.

 

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/_DSC0042.jpg


Je découvre ensuite quelques magnifiques plages, parfait timing pour un déjeuner en tête à tête avec les cocotiers.

 

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/_DSC0007.jpg

 

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/_DSC0057-1.jpg

 

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/_DSC0051-2.jpg

 

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/_DSC0047.jpg

 


Je m’aventure ensuite sur les hauteurs de l’île. La vue d’un lagon est encore plus belle lorsque l’on s’élève.


http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/_DSC0066.jpg

 

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/_DSC0069.jpg


La pente est raide mais le sommet est presque atteint.

 

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/_DSC0079.jpg

Les 20 derniers mètres se parcourent en se hissant à l’aide d’une corde judicieusement installée…Je déclare forfait au millieu de l'ascention... Je suis toute seule, et si je glisse, je tomberais de haut, de très haut. Alors tant pis, pas de vue à 360°, mais la vie saine, et un panorama à 180° qui est somme toute plutôt sympatique!

 

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/_DSC0091.jpg

 


Belle balade, à mi chemin entre la randonnée et l’escalade, et qui permets une vue privilégiée.

 

 

 


 

 

 

J’en profite donc pour m’amuser, et troque mon appareil photo contre un pinceau numérique !

 

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/_DSC0037.jpg

 

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/_DSC0087.jpg

 

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/_DSC0096.jpg

 

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/_DSC0068.jpg


© Nelly Massoud

Partager cet article
Repost0
23 janvier 2012 1 23 /01 /janvier /2012 07:26

 

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/_DSC0030.jpg

 

J’adore prendre des vols inter-îles parce qu’ils permettent de découvrir les archipels depuis le ciel. Je suis donc partie de Raiatea pour rejoindre Maupiti, tout en ayant la chance de survoler également Tahaa…


http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/_DSC0016.jpg

 

… et Bora Bora.


http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/_DSC0022.jpg

 

Le lagon de Maupiti est époustouflant : les dégradés de bleus et de turquoises laissent présager un lagon aux milles merveilles.

 

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/_DSC0038.jpg

 

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/_DSC0039.jpg

 

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/_DSC0040copie.jpg

 

L’ « aéroport » de l’île sur trouve sur un motu (îlot) au nord de cette dernière. Il faut donc monter dans un bateau-navette afin de rejoindre l’île principale.

Alors que nous approchons du débarcadère, je m’aperçois que je fais route en compagnie d’une personne bien plus attendue que moi : le Haut Commissaire de Polynésie.


http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/_DSC0058.jpg

 

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/_DSC0051-1.jpg

 

Une jolie cérémonie où les écoliers entament la Marseillaise se met en place pour l’accueillir. Toutes les forces de l’ordre de Maupiti ont été déployées pour l’occasion !

 

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/_DSC0060.jpg

© Nelly Massoud

Partager cet article
Repost0
20 janvier 2012 5 20 /01 /janvier /2012 10:03

Raiatea, en généreuse capitale administrative des îles-sous-le-vent, partage sa barrière de corail avec l’île de Tahaa. Je suis donc allée voguer autour de Tahaa durant une magnifique journée, ensoleillée comme cela faisait longtemps que ce n’était pas arrivé !

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/_DSC0189.jpgUne des choses que j'aime en Polynésie, c’est qu’il y a autant à voir au-dessus qu’en dessous de l’eau.

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/_DSC0157.jpg 

Le splendide jardin de corail abrite quelques bancs de poissons bagnards assez impressionnants.

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/_DSC0057.jpg 

Il y en avait de partout !

 http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/_DSC0051.jpg

 

 

 


 

 

 

J’y ai également croisé une murène qui s’approchait de moi de manière assez effrayante.

 http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/_DSC0124.jpg

 

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/_DSC0141.jpg

Je reprends la pirogue en direction d’une vanilleraie. Tahaa, l’île Vanille, produit 70% de la vanille produite en Polynésie.

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/_DSC0198.jpg

Je longe le récif avant de retourner sur Raiatea.

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/_DSC0207.jpg

J'emporterais de cette belle journée, une fleur de tiaré délicieusement parfumée.

 http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/_DSC0194.jpg

 

 

© Nelly Massoud

Partager cet article
Repost0
19 janvier 2012 4 19 /01 /janvier /2012 05:25

L’avantage quand on plonge et qu’il pleut des cordes, c’est que mouillé pour mouillé, autant avoir la tête sous l’eau et un détendeur dans la bouche.

L’inconvénient quand on plonge et qu’il pleut des cordes, c’est que souvent la visibilité est très mauvaise.

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/_DSC0013.jpg

Imaginez-vous au volant de votre voiture, à 90 km/h alors que des flocons de neige tombent abondement : vous n’y voyez pas à plus de 5 mètres. Et bien ce matin, c’était à peu près ca pour moi. Plus je descendais, moins j’y voyais !

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/_DSC0027.jpg

L’eau est remplie de particules, particulièrement embêtantes lorsque l’on essaye de prendre des photos au flash (décidément, ces flashs !).

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/_DSC0017.jpg 

La photo précédente évoque malheureusement très bien l'ambiance dans laquelle je me trouvais, et pourtant, c’est un grand jour : j’inaugure ma première plongée sur une épave ! Le Norby a sombré en 1900. La coque en fer est intacte et le commandant, avant d’abandonner sont navire, a eu (lui) la bonne idée de débarquer tout ce qui se trouvait à l’intérieur du bateau et qui pouvait se déplacer. La route est donc libre pour les plongeurs.

 De beaux et nombreux nudibranches (demandez ici à Google pour vous faire une idée de ce que c’est) ont élues domiciles sur cette épave. Trop petites à photographier avec mon matériel photo qui n’est pas approprié (pour une fois, c’est la faute de l’objectif, pas des flashs !). En m’enfonçant encore un peu plus dans les méandres du navire, j’arrive à une poche d’air. Plutôt incongru à 25 mètres au-dessous du niveau zéro, non ?

 http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/_DSC0021.jpg

Il est temps de faire demi-tour et de remonter lentement, escortés par une multitude de poissons bagnards. Le grain en photographie noir et blanc et autant appréciable qu’est détestable le bruit en photographie numérique. Mais une fois ces particules qui empêchent une visibilité correcte démunies de toutes couleurs, elles en deviendraient presque artistiques ;)

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/_DSC0054.jpg

© Nelly Massoud

Partager cet article
Repost0
18 janvier 2012 3 18 /01 /janvier /2012 11:16

Alors que d’un côté du lagon, tout semble parfaitement calme : les anémones sont repliées sur elles-mêmes, permettant au poisson clown de gagner au jeu de cache-cache avec mon appareil photo,

 http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/_DSC0002.jpg

et pendant que les petits poissons nagent tranquillement devant le moteur de la pirogue,

 http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/_DSC0035.jpg

de l’autre côté, le ballet des requins est sur le point de commencer.

 http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/_DSC0090.jpg

Je suis arrivée à l’Aquarium de Huahine, un site de feeding. Qu’est-ce que le feeding ? Le fait de nourrir les poissons, et les requins, ou plutôt le fait de les attirer toujours à un même endroit avec des morceaux de poissons sanguinolents pour être sur à 100% que les voyageurs de passage repartiront satisfait.

Le feeding j’adore. Parce qu’il permet à des gens qui ne pratiqueront jamais la plongée de pouvoir s’extasier devant la faune sous-marine.

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/_DSC0123.jpg

Le feeding j’adore. Parce qu’il permet à la photographe enthousiaste que je suis (quelqu’un m’a dit, il n’y a pas longtemps, qu’à mon niveau, je n’étais pas une photographe amatrice, mais enthousiaste, et j’ai beaucoup aimé l’expression !), de prendre des photos comme jamais je ne le pourrais dans des circonstances plus naturelles.

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/_DSC0106.jpg

Le feeding je déteste. Parce qu’il modifie le comportement de nombreux animaux sauvages, sans prendre en considération les conséquences que cela engendre.

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/_DSC0117.jpg

Le feeding, je déteste parce que je sais que ce n'est pas une chose bien, et qu’il fait surgir en moi un débat entre l’écologiste et la photographe (enthousiaste !).

Que ceux qui sont contre me le pardonnent (moi y compris!), mais pour les 3 prochains mois, je choisis la photographe… du moment qu'il sagit d'espèces inofensives et que je ne dois pas m'enfermer dans une cage comme cela se pratique en Afrique du Sud !

 

Donc, revenons-en à nos requins.

 http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/_DSC0110.jpg

Il y en a même un de bossu :

 http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/_DSC0167.jpg

 le Quasimodo des pointes noires !

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/_DSC0181.jpg

Sous leurs airs de méchants, ils sont inoffensifs pour l’homme, et on pourrait même croire qu’ils se font des câlins !

 

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/_DSC0179.jpg

Dans la ruée vers le garde-manger, même les poissons pilotes ont abandonnés leurs hôtes. C’est la première fois que je peux les observer sans qu’ils soient collés à un requin.

 http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/_DSC0182.jpg

 

C’est là que je comprends pourquoi les poissons papillons portent ce nom : ils virevoltent de partout autour de moi dans un joyeux bordel organisé !

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/_DSC0161.jpg

 

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/ikelite.jpg

 

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/_DSC0233.jpg

© Nelly Massoud

Partager cet article
Repost0
16 janvier 2012 1 16 /01 /janvier /2012 20:36

On commence à faire plus ample connaissance, mes flashs et moi. C'est pas encore le grand amour, mais je crois qu'ils ont compris qu'ils ne se débarasseraient pas aussi facilement que ça de moi, du coup, ils coopèrent un peu plus, et voici mes premières photos de plongée "montrables".

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/_DSC0165copie.jpg

 

J'ai donc eu la chance de buller sur les deux sites de plongée les plus réputés de Huahine.

La première mise à l'eau se fait au niveau de la passe d'Avapeihi. La sortie du lagon est le point de rendez-vous d'une grande variété de poisson. Malheureusement, après plusieurs jours d'averse tropicale, la visibilité n'est pas géniale. On restera donc plus longtemps sur la pente externe où je croiserais une espèce d'oloturie que je trouve plutôt jolie (une grande première, car ces bêbêtes sont rarement à mon goût) !

 

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/_DSC0136copie.jpg

 

Après 50 minutes passées à 30 mètres de profondeur, nous attendrons une heure sur le bateau avant de repartir en direction de Fa'a Miti. Une pente douce nous entraine durant un peu plus d'une heure à 25 mètres de profondeur.

 

La visibilité est meilleur, et les poissons se laissent approcher.

 

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/_DSC0145copie.jpg

 

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/_DSC0183copie.jpg

 

Après avoir croisé quelques requins de récifs (pour lesquels je n'ai pas eu la coopération de mes flashs, et donc, pas de photos...), les réserves d'air nous indiquent qu'il est temps de regagner la surface.

De retour au bateau, quelques poissons se delectent des algues coincées sur la corde.

 

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/_DSC0109copie.jpg

 

Quelques 3 minutes de palier avant de regagner la surface... en attendant avec impatience de repartir pour de nouvelles profondeurs !


http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/_DSC0091copie.jpg


Partager cet article
Repost0
16 janvier 2012 1 16 /01 /janvier /2012 20:11

Après avoir passé plus d’un mois à Moorea, je m’envole pour Huahine, première escale durant ma vadrouille dans les îles-sous-le-vent. Alors que depuis plusieurs jours le temps était maussade, j’ai le privilège de survoler une partie de l’île, entre mer et nuages. Des promesses de paysages magnifiques sont au rendez-vous alors que l’avion n’a pas encore atterris.

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/_DSC0562bis.jpg

Ces promesses se concrétisent lors de ma deuxième journée sur l’île (la première ayant été consacrée aux plaisirs de la plongée). Ma visite de Huahine commence par le nord : un grand motu (îlot) relié à la terre ferme, forme ainsi un lac d’eau salée.

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/_DSC0221copie.jpg

Au bout, le village de Maeva, un ancien centre de cérémonies composé de nombreux maraes pavés de pierres.

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/_DSC0215copie.jpg

A quelques centaines de mètres, des pièges à poissons installée par les pêcheurs. A marée haute, comme sur la photo, les poissons entrent dans le couloirs, et s’y retrouvent piégés une fois la mer retirée.

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/_DSC0220copie.jpg

Reprenant la voiture, je fais escale dans le village Faie à la rencontre des anguilles sacrées. Selon la légende, elles permettaient aux sages anciens de prédire l’avenir. Elles se montrent curieuses envers mon appareil photo, puis se laissent volontiers caresser. D’après les villageois, les enfants viennent les divertir en semaine lorsqu’ils rentrent de l’école.

 http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/_DSC0255copie.jpg

Un peu plus loin, le panorama du belvédère.

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/_DSC0339copie.jpg

Les dégradés de bleus et de turquoises peignent un magnifique paysage sous un ciel orageux, laissant le visiteur imaginer la splendeur de ces couleurs avec un grand soleil et un ciel bleu.

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/_DSC0373.jpg

 

© Nelly Massoud

Partager cet article
Repost0
21 décembre 2011 3 21 /12 /décembre /2011 00:09

Moorea est « l’île aux ananas » de Polynésie : de nombreuses plantations du fruit divinement sucré parsèment les sols de l’île et une usine s’occupe de les transformer sur place en jus très apprécié localement. Chaque île de Polynésie (et elles sont nombreuses !) possède une particularité bien à elle. Moorea se distingue grâce à ses deux baies. La baie de Cook et la baie d’Opunohu sculptent un paysage caractéristique.


http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/DSC_0425.jpg


Moorea, voisine de Tahiti, possède de longues plages bordées de cocotiers.

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/_DSC0073.jpg

Quelques hôtels luxueux y ont élus domicile.

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/DSC_0059.jpg

Sur certaines dont l’accès est plus caché, le sentiment de se sentir seule au monde devient un privilège.

 http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/DSC_0115.jpg

Les sommets escarpés permettent de belles randonnées.

 http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/DSC_0048.jpg

Quelques sites archéologiques sont indiqués, petits vestiges des civilisations passées envahies par la végétation luxuriante.

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/DSC_0039.jpg

Et pour compatir avec la chute libre des températures de métropole en cette fin d’année, voici la photo (prise sous l’eau) d’une averse, monnaie courante en Polynésie. Histoire de vous montrer qu’il pleut ici  aussi :-)

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/DSC_0420.jpg

 

© Nelly Massoud

Partager cet article
Repost0