Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 mars 2013 2 12 /03 /mars /2013 22:14

L'air s'est bien rafraichit. A 950m d'altitude, c'est le parking. On laisse la voiture aux Bains Jaunes. Les Bains Jaunes... Je vous les raconte à défaut de vous les montrer, parce que j'en ai profité à défaut de les avoir photographiés ! Un bassin est aménagé afin d'accueillir les sources d'eau réchauffées par l'activité volcanique. L'eau y est tiède (26° d'après le site du Parc National. Rapprochez-vous des cailloux, à gauche, la température augmente un peu !), et c'est un véritable bonheur après une journée de randonnée !

Cette randonnée qui commence donc au pied des Bains Jaunes. On les regarde, envieux, en se disant qu'il y aura un réconfort immédiat après l'effort. Puis la montée commence, sur le sentier baptisé le Pas du Roy. Il faut compter une bonne ½ heure de marche, dans un décor enchanteur à l'ombre des grands arbres de cette forêt humide avant d’atteindre les 1142m d'altitude de la Savane à Mulets. C'est le premier tête à tête avec la « vieille dame ».

 

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/_DSC0601_zps638f8d42.jpg

 

Pas de nuages, le dôme est dégagé, nous avons bien choisi notre journée ! Un grand parking goudronné nous nargue. L’accès en voiture y est à priori impossible dû à divers éboulements, (cette fois d'après notre cher Wiki), mais un véhicule y est pourtant garé... On s'apercevra au fur et à mesure de la rando que l'herbe a été fraichement coupée, la voiture était peut-être celle du jardinier ? Allez, 1h30 de marche, et on est au sommet ! Les degrés de difficultés varient. Quelques belles et éprouvantes montées laissent la place à une trace assez plate, afin de se reposer et de contempler le panorama. Le ciel étant bien dégagé, la mer et le ciel s'entremêlent, et l'horizon dessine le contour des Saintes.

 

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/_DSC0622_zpseaf3109c.jpg

 

A chaque flan du volcan un nouveau panorama. Tantôt la commune de Baillif, puis la chaîne de montagne de la Basse-Terre.

 

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/_DSC0649_zpsc8a2549a.jpg

 

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/_DSC0675_zpsdf79b794.jpg

 

La végétation est remarquable, quelques espèces sont endémiques à la Soufrière. On y voit de la mousse orangée sur les flancs des failles, des ananas sauvages (non comestibles) et ce genre de petites fleurs dont j'ai apprécié le dégradé des feuilles (je n'ai pas réussi à dénicher le nom, n'hésitez pas à m'éclairer!).

 

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/_DSC0657_zps40669808.jpg

 

Le sommet approche. Ou plutôt, nous nous approchons du sommet. Les 15 dernières minutes sont les plus raides, on fait parfois plus d'escalade que de randonnée, et pour continuer à motiver les marcheurs, le ciel laisse entrevoir l'Est de la Basse-Terre, et même une partie de la Grande-Terre !

 

http://i1182.photobucket.com/albums/x449/Miss_Nelly_M/_DSC0695_zps5eab4baa.jpg

 

 

 

Cliquer ici pour voir les images du sommet.

 

 

 

© Nelly Massoud

Partager cet article
Repost0

commentaires